Accueil > Boites à outils > Recrutement : légal ou pas légal ?

Recrutement : légal ou pas légal ?

Contrôles de références : Légal dans certaines conditions

 

Les contrôles de références sont une pratique répandue qui consiste à contacter les anciens employeurs ou supérieurs hiérarchiques. C’est une démarche qui est réalisée par le cabinet de recrutement informatique ou par l’employeur lui-même.

En complément, d’un entretien de recrutement, de tests de personnalité ou de test d’aptitude numérique, elle leur permet de vérifier les informations recueillies et d’avoir des compléments d’informations.

 

La première condition pour pouvoir s’enquérir des références d’un candidat est, d’après le Code du travail, de préalablement lui demander son autorisation.

Même si celui-ci les a citées dans son dossier de candidature ou sur un réseau social professionnel.

 

Ensuite, les informations recueillies doivent-être des informations objectives comme la durée et la nature de leurs derniers contrats, le poste précédemment occupé, le type de missions réalisées en entreprise, des performances commerciales chiffrées…

Les informations recueillies doivent être en lien avec le poste considéré et ne pas être relative à la vie privée du candidat (cf. entretien d’embauche) et ne doivent pas porter sur des données considérées comme subjectives : qualité du travail, attitude, personnalité…

 

 

Entretien d’embauche : Toutes les questions ne sont pas bonnes à poser 

 

Lors du processus d’évaluation d’un candidat ou des entretiens certains critères ne peuvent être pris en compte dans le choix d’un candidat :

– Sexe

– Origine : géographique ou ethnique

– Grossesse

– Situation de famille : famille nombreuse

– Apparence physique : laideur, petite taille, obésité

– Patronyme : consonances

– Lieu de résidence

– Etat de santé

– Handicap

– Caractéristiques génétiques

– Mœurs

– Orientation sexuelle

– Identité sexuelle

– Age

– Opinions politiques

– Activités syndicales

– Appartenance ou non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, à une race, à une nation

– Appartenance ou non-appartenance, vraie ou supposée, à une religion

 

 

Les questions concernant ces critères sont donc naturellement à éviter.