Accueil > Boites à outils > Entretien : Comment bien préparer son entretien d’embauche avec un recruteur ?

Entretien : Comment bien préparer son entretien d’embauche avec un recruteur ?

Avant l’entretien

 

Recherche documentaire

Étudiez les produits et services, le marché, les clients et tout ce que vous pouvez sur la société avant de les rencontrer. Recherchez des articles de presse, de blogs ou des réseaux sociaux.

 

Recueillez des témoignages

Renseignez-vous auprès de votre réseau afin de savoir si certaines de vos connaissances n’ont pas des informations sur la société. De même, n’hésitez pas, sur les réseaux sociaux, à solliciter des gens qui ont travaillé dans l’entreprise que vous rencontrez. S’il peut être délicat de contacter des gens qui sont encore en poste dans l’entreprise, vous ne risquez rien à contacter d’anciens employés.

En plus de l’ambiance, du management, de la culture d’entreprise renseignez-vous éventuellement sur le code vestimentaire afin de ne pas commettre d’impairs quand vous vous présenterez à l’entretien.

 

Prenez le poste

Avec toutes les informations que vous aurez récoltées, essayez d’imaginer en quoi votre expérience et vos compétences peuvent être utiles à la société, la démarche que vous pourriez mettre en place en prenant le poste, vos forces et faiblesses par rapport au poste.

Cette démarche vous aidera à penser à des questions pertinentes pour le moment où vous passerez votre entretien et montrera votre implication pour le projet.

 

Mettez-vous à la place du recruteur

Essayez d’imaginer que c’est vous qui allez devoir sélectionner le bon candidat et faire passer l’entretien : quelles compétences, traits de personnalité ou attitudes auriez-vous évalués, que voulez-vous entendre, qu’attendez vous au niveau de l’apparence, de la façon de s’exprimer. Qu’est-ce qui pourrait vous rassurer ou vous convaincre qu’un candidat est le bon.

Ce petit exercice peut vous faire penser à présenter des éléments ou aborder des sujets que vous n’auriez pas forcément abordés autrement.

 

 

Pendant l’entretien

 

Donner de la cohérence à votre parcours

Même si parfois les parcours professionnels sont chaotiques ou simplement le fruit du hasard, essayez de prendre de la hauteur et du recul afin de trouver un fil conducteur à votre parcours.

Si vous ne parvenez pas à trouver un lien logique entre vos différentes expériences, essayer quand même de montrer pourquoi toutes vos expériences font de vous un bon candidat pour le poste que vous considérez.

 

Chaque expérience est importante

Pour chacune de vos expériences, réfléchissez aux compétences que vous avez acquises ou perfectionnées. Cela mettra en évidence le fait que vous êtes capable de prendre du recul.

Cela permet aussi de transformer chaque expérience en quelque chose de positif. Ainsi, les échecs se transforment en leçons, une période de jobs alimentaires en intérim devient une occasion de découvrir de nouveaux environnements et de développer votre capacité d’adaptation, etc.

 

Préparez vos preuves

Pour chacune des compétences ou des qualités que vous mentionnées, soyez prêt à illustrer vos propos avec des exemples concrets qui donneront du crédit à vos propos.

 

Faute avouée…

Il est important d’être capable de parler de vos défauts ou de vos échecs. Le fait de s’ouvrir aussi sur ces points rassurera votre interlocuteur sur votre sincérité.

Il est par contre impératif de montrer comment vous vous organisez pour pallier vos défauts ou de détailler les analyses et les enseignements que vous tirez de vos échecs.

 

Elevator pitch

Soyez capable en 30 ou 40 secondes de résumer votre parcours en montrant la logique qu’il y a derrière et en mettant en avant les raisons pour lesquelles vous êtes celui qu’il faut pour le poste.

Vous pourrez ainsi répondre à tout un tas de question que les recruteurs affectionnent : pourquoi êtes-vous fait pour le poste, pourquoi nous vous choisirions plutôt qu’un autre, etc.

C’est aussi un moyen de faire une belle introduction ou conclusion à la présentation de votre parcours dans le détail.

Cela montre enfin une capacité à prendre de la hauteur et à faire preuve de concision.

 

Posez les bonnes questions

Tout le monde vous dira de poser des questions pendant les entretiens et c’est une bonne chose. Si le poste vous intéresse sincèrement et que vous avez préparé votre entretien, cela ne vous posera pas de problème de trouver des questions à poser.

 

Attention cependant à ne pas poser toutes les questions. Lors du premier entretien, votre objectif est de convaincre et de montrer votre intérêt. Intéressez-vous à la société, au poste, aux missions, à la culture d’entreprise, aux perspectives…

Les questions sur les horaires, les RTT, les avantages en nature et plus généralement ce qui peut être considéré comme anecdotique doit être gardé pour plus tard.

De même, le salaire ne doit être abordé que par l’entreprise et gardé pour plus tard. D’abord, assurez-vous de convaincre sur vos compétences, ensuite vous pourrez discuter des conditions.

 

La rémunération sera d’ailleurs beaucoup plus facile à négocier une fois que le recruteur aura décidé que c’est avec vous qu’il veut travailler.

 

 

Après l’entretien

 

Le jour même où le lendemain, et en fonction du type d’entretien que vous avez passé, il peut être pertinent d’envoyer un mail à la personne que vous avez rencontré.

 

En fonction de ce que vous jugez pertinent, vous enverrez :

– un simple mail de remerciement : Je vous remercie pour le temps que vous m’avez consacré lors de cet entretien

– un mail dans lequel vous ferez un petit compte rendu des informations que vous avez reçu et confirmerez votre intérêt

– un mail dans lequel vous pourrez apporter les précisions que vous jugerez nécessaires pour compléter vos échanges (par exemple : une liste de vos clients, un article de presse concernant un sujet que vous avez abordé, un lien sur un site internet présentant vos travaux…)